Le jeûne intermittent - La santé et la minceur au naturel par Céline Racine
6

Le jeûne intermittent

Comme je vous l’ai écrit dans mon dernier article, je viens d’accompagner un groupe de personnes qui a décidé de jeûner durant 5 jours.

Les échanges ont été riches et précieux. Chacun a amené un bout de son expérience et de ses connaissances. Une participante, pour qui l’expérience d’un jeûne long, c’est-à-dire plus de trois jours, était sa première, a toutefois déjà jeûné par intermittence. Elle a partagé avec nous les bienfaits ressentis.

Cet article vous inspire ?

Rejoignez ma communauté en inscrivant votre adresse mail ci-dessous vous recevrez chaque semaine mes conseils, mes astuces et mes expériences qui me permettent de garder ma ligne, ma vitalité et ma joie de vivre en toutes circonstances 

De mon côté, je n’avais jamais expérimenté le jeûne intermittent. Je suis plutôt du genre TOUT ou RIEN, mais j’avoue que l’idée m’a séduite. Je n’ai pas attendu un jour de plus pour le tester à mon tour. En effet, avec l’été particulier que nous avons eu, j’ai mis de côté mes habitudes alimentaires santé. A ce moment-là, je ne pouvais pas garder le focus sur cet apect-là de ma vie. Je ne vivais pas chez moi. J’ai mangé ce que l’on me cuisinait avec amour et j’étais reconnaissante d’être déchargée au niveau de toute l’intendance autour des repas : élaboration des menus, courses, préparation, etc…

Mais depuis quelques semaines, je ressens des dérèglements dans mon corps. Oh, rien de grave, mais des petits bobos qui dérangent, qui s’en vont, mais qui reviennent vite du genre : migraines, mycoses, insomnies et qui peuvent rapidement jouer sur mes humeurs. Et ça… j’aime pas.

Accompagner ces jeûneurs m’a donné l’envie de jeûner. En même temps, je ne me sentais pas de jeûner cinq jours maintenant. J’ai entrepris un jeûne de 7 jours en juin dernier et remettre déjà ça maintenant avec tous les bouleversements que nous vivons en ce moment, ça faisait un truc de plus à gérer. Et là, bof…. pas envie.

Du coup, l’idée de jeûner par intermittence a bien résonné en moi. L’occasion de faire une nouvelle expérience.

Pinterest

Le jeûne intermittent : qu’est-ce que c’est

Le jeûne intermittent entre dans la catégorie des jeûnes courts. Les autres étant :

✅ le jeûne alterné : manger un jour, jeûner le suivant, manger un jour, jeûner le suivant et ainsi de suite le temps souhaité

✅ le jeûne aléatoire : manger un à plusieurs repas par jour sur une plus ou moins longue période, puis jeûner sur 1 jour, 2 jours ou plus. C’est finalement la méthode la plus naturelle qui soit pour le corps puisqu’il reproduit la situation que connaissaient nos ancêtres lors des périodes d’abondance et de disette

✅ le jeûne 5:2 : manger 5 jours d’affilé et jeûner deux jours

Le jeûne intermittent c’est :

👉🏻 ne plus s’alimenter 16, 20 ou 24 heures durant (voir, 48 et même 72 heures)
👉🏻 manger le même nombre de calories par jour mais seulement sur deux repas (voir un seul) et non plus sur 3, 4 ou 5 repas

Les bénéfices de tous ces jeûnes courts sont les suivants :

💥 ils sont accessibles à tout le monde. C’est simple et gratuit

💥 ils mettent au repos tout le système digestif. Ils sont donc super intéressants pour ceux qui souffrent chroniquement d’inflammation du système digestif. (maladie de Crohn, gastrite,…). Comme toute inflammation, il est naturel de mettre au repos la partie du corps qui souffre de l’inflammation. Il en va de même pour le système digestif. En le mettant au repos, on lui donne toutes ses chances de récupérer et à terme de guérir, du moins d’aller beaucoup mieux

💥 le fait de diminuer le nombre de repas, ça va permettre au corps de mieux intégrer les nutriments lors des prochains repas. Le fait de laisser un temps plus long entre les repas, va permettre au corps de mieux assimiler les nutriments.

 

Savez-vous qu’en mangeant, trois, quatre, voir cinq repas par jour, notre corps assimile seulement le 15% des apports en nutriments via l’alimentation ?

💥 un boost de la croissance des hormones de croissance ce qui permet un développement rapide de nouvelles cellules toutes belles toutes saines qui bossent notre système immunitaire

💥 un boost de la protéine BDNF qui est une protéine du système nerveux. La production neuronale se régénère ce qui améliore les paramètres physiques et mentaux du corps

💥 réduction du stress oxydatif. Vous savez… tous les anti-oxydants qu’on veut nous faire avaler pour rester plus beaux et plus jeunes plus longtemps. Et bien il suffit de jeûner. Pas besoin d’apport externe. C’est pas beau ça ?

👉🏻 En résumé, le jeûne court améliore d’une manière globale toutes les performances du corps, qu’elles  soient physiques ou mentales.

La différence entre un jeûne court et un jeûne long, est le fait que le corps ne va pas aller puiser dans ses réserves en libérant les corps cétoniques pour aller chercher l’énergie qu’il a besoin, puisque ce processus se met en marche après 3 jours de jeûne.

Mon expérience

Personnellement j’ai choisi de commencer par 16 heures. C’est déjà pas mal pour moi qui adore petit-déjeuner et qui a reçu la ferme croyance que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée, celui qui doit être le plus riche aussi. J’ai souvent entendu que le petit déjeuner est le repas du roi, celui du midi est celui du prince, et celui du soir, du mendiant. J’ai fonctionné ainsi des années durant sans me poser des questions en obéissant à ces dogmes et y rajoutant encore un goûter à 16h00 voir, une collation à 10h00.

Pinterest

Même si le jeûne long est finalement devenu une pratique habituelle pour moi, sauter un repas me paraît difficile mentalement. C’est la raison pour laquelle je préfère le TOUT ou RIEN. Cela génère moins de frustration, du moins c’est ce que je croyais. J’y reviens plus bas dans l’article.

Les 16 heures de jeûne je les cale entre le dernier repas du soir aux alentours de 19h00 jusqu’au repas du midi du lendemain. Comme je l’ai dit plus haut, le petit déjeuner est pour moi un moment de la journée que j’ai sacralisé. J’attends que les enfants partent à l’école, je prépare mon petit thé vert, mon petit déjeûner sain que ce soit un porridge, un pudding de chia, des légumes avec un guacamole, etc… Et je savoure dans le calme et la tranquillité ce petit festin. Je déteste prendre mon petit-déjeuner dans le stress. Donc le matin en me levant une de mes premières pensées est : « que vais-je me préparer à manger ce matin ? ».

Ces jours, la réponse à cette question est : rien. C’est vrai que ça fait bizarre et que ça me connecte instantanément à ma sensation de faim. Puis les gestes quotidiens, les habitudes matinales reprennent et la faim fait place à la légèreté. En très peu de temps, je me rends compte qu’en fait je n’ai pas faim. Ben non… En y réfléchissant bien, théoriquement je ne peux pas avoir faim puisque j’ai bien mangé la veille au soir et je me suis couchée. Aucune activité physique et intense dans ce programme. Enfin…presque… hum… mais cela ne vous regarde pas.

Pinterest

Cela fait maintenant 5 jours que je pratique le jeûne intermittent. Sans problème. Au contraire, il me donne un cadre qui me convient très bien. En étant à la maison, j’ai une tendance au grignotage. Le fait d’avoir décidé de mettre au repos 16 heures durant mon système digestif, je le fais dans un acte d’amour pour moi, par respect pour mon corps qui est en état de faiblesse. Il n’y a donc aucun problème pour moi de ne pas grignoter ou de craquer avant midi. Hier j’ai même tenu sans peine 19 heures sans manger.

Ce que je remarque aussi c’est que j’ai nettement moins de coups de pompe. L’après-midi et le soir je ne ressens plus cet état de fatigue qui me pousse à faire un petit somme. Et ce que j’apprécie avant tout c’est que j’ai à nouveau accès à la lenteur. Celle que je ressens durant mes jeûnes longs. J’ai l’impression que le temps s’allonge, j’ai moins de choses à faire, tout se fait plus facilement avec moins de stress. Et pourtant, mes journées sont pareilles qu’il y a une semaine. Je me sens également très inspirée, alignée, dans ma force et dans mon pouvoir. Je me surprends à (re)dépasser des peurs. J’adore cette sensation.

Point de vue symptomatiques, mes mycoses ont bien diminués. Je me suis également aidée d’huiles essentielles, et c’est la première fois que j’arrive à combattre une mycose uniquement avec de l’huile essentielle. Ce qui me confirme, que le corps devant moins travailler à la digestion, a plus de temps et d’énergie à assimiler les effets de guérison de l’huile essentielle.

Cette semaine je n’ai pas eu de migraines, ce qui est un bon point aussi. Depuis quelques semaines, la fréquence était quasi hebdomadaire.

Je vais continuer encore quelques jours pour habituer mon corps à ce rythme. Je souhaite tendre vers une pratique du jeûne aléatoire un peu plus soutenu qui va consister à pouvoir se passer de plusieurs repas d’affilé sans éprouver un état de faiblesse. Vous imaginez les bénéfices :

  •  je pars une, voir deux journées entières, je ne me soucie plus de quoi et où je vais manger. Je serai contente de m’alimenter en rentrant à la maison
  • à l’inverse, une période festive s’annonce, je ne vais pas me priver. Je vais me faire plaisir et profiter au maximum de ce moment convivial avec mes proches

Résultat :

👉🏻 je ne suis plus dépendante de la nourriture, d’un rythme
👉🏻 je ne suis plus frustrée à devoir limiter mon apport calorique lors des festivités

Trop bien non ? Et tout ça en assurant une bonne santé à mon organisme. Que demander de plus ? Santé et plaisir au programme. Moi je dis OUI !

ça vous semble fou d’arriver à vous priver de plusieurs repas d’affilé ? Et bien testez par vous-même. Essayez et observez. Evidemment nous sommes tous différents. Nous fonctionnons tous d’une manière différente.

Le mieux pour chacun est d’expérimenter et d’observer ce qui lui convient le mieux. Il n’y a pas de recettes miracles, une seule vérité. A vous de trouver ce qui est bon et juste pour vous-même.

Avec tout mon Amour💚

Céline🌷

  • 37
  •  
  •  
  •  
Céline Racine
 

Click Here to Leave a Comment Below 6 comments
Céline - 11 septembre 2018

Coucou Céline,
Je te remercie pour ton nouvel article sur les différents jeûnes. J’adore te lire!!!
Pour moi, le jeûne intermittent est extra! Je me sens vraiment bien en le pratiquant régulièrement.
Comme tu le dis si bien, il faut essayer et ressentir ce dont on a besoin.
Ce que je peux dire aussi c’est qu’en s’observant et en s’écoutant on trouve souvent la solution. Ces derniers temps, j’ai mangé très peu de viande. J’en ai remangé et ne l’ai pas très bien supportée. Donc pour le moment je réduis le plus possible pour mon bien-être. Ce qui ne veut pas dire que je n’en remangerai pas!!!
A tout bientôt!
Céline

Reply
    Céline Racine - 11 septembre 2018

    Hello Céline, je te remercie pour ton commentaire. Je suis ravie que le jeûne intermittent te convienne. Chacun est différent et est en mesure de trouver et de savoir ce qui est le mieux pour lui. Je te félicite de tenter tes propres expériences et de les partager. A bientôt

    Reply
Aline - 12 septembre 2018

Coucou Céline,
Ton article tombe à pic ! Après le jeûne de 5 jours, j’ai envie de faire du bien à mon corps et je pensais justement au jeûne court à faire plus souvent 😊 merci pour tes articles et conseils que je vais suivre c’est certain ☺

Reply
    Céline Racine - 14 septembre 2018

    Coucou Aline, heureuse que cet article arrive au bon moment pour toi. Le jeûne intermittent est un excellent outil dans la continuité d’un jeûne long. Je te le conseille vivement. J’en suis bientôt à 2 semaines et ça me convient super bien. Je suis ravie que mes articles t’inspirent et je te remercie pour ta fidélité💝

    Reply
Madeleine - 10 mars 2019

Bonjour, vous conseillez le jeune intermittant sec ou hydrique?

Reply
    Céline Racine - 12 mars 2019

    Bonjour Mireille,
    Cela dépend de vos attentes. Le jeûne sec intermittent sera plus intense donc plus rapide au niveau résultat. La graisse sera plus rapidement « mangée ». Vous pouvez aussi alterner : 1 jour sec 1 jour hydrique (en parlant toujours du jeûne intermittent). Avec le jeûne hydrique les résultats seront les mêmes mais cela prendra un peu plus de temps.

    Reply

Leave a Reply: