3 fausses croyances sur l'alimentation minceur - La santé et la minceur au naturel par Céline Racine

3 fausses croyances sur l’alimentation minceur

Depuis des années j’ai entendu dire que pour ne pas prendre du poids, il fallait absolument ne pas sauter de repas, voir même en manger 4 voir 5 par jour. Il vaut mieux manger souvent en petite quantité que de sauter un repas, sinon quoi, le corps va se sentir en danger et il va se mettre à stocker.

On nous dit aussi de ne pas sauter le petit déjeuner car c’est à ce moment-là que nous avons besoin d’énergie pour bien démarrer notre journée et éviter les grignotages au cours de la journée. Que le petit déjeuner est le repas du roi, le midi celui du prince et celui du soir est le repas du pauvre, sous-entendu qu’il serait juste de manger un petit déjeuner très copieux pour finir la journée avec un repas léger.

Cet article vous inspire ?

Rejoignez ma communauté en inscrivant votre adresse mail ci-dessous vous recevrez chaque semaine mes conseils, mes astuces et mes expériences qui me permettent de garder ma ligne, ma vitalité et ma joie de vivre en toutes circonstances 

Dans mon éducation alimentaire, j’ai également appris qu’une alimentation saine passait par une alimentation équilibrée.

Et je fais partie de la génération light. Vous savez… ces produits pauvres en graisse destinés à être moins caloriques et donc bénéfiques pour notre ligne.

Et bien vous savez quoi ? Tout ça n’est que du fake ! Hé oui. Depuis quelques années maintenant, j’ai pris l’habitude de jeûner plusieurs fois par année. Le jeûne m’a amenée à me repositionner face à la nourriture. Grâce au jeûne, je me suis éveillée. Je me suis rendue à compte à quel point nous étions manipulés par l’industrie alimentaire qui nous pousse à consommer tout et n’importe quoi (les céréales transformées au petit déjeuner, les produits laitiers à tous les repas pour le calcium, les produits dits sans sucre contenant de l’asparthame, les produits allégés, etc…).

J’ai donc fait mes recherches et mes expériences et j’en suis venue à changer drastiquement mes habitudes alimentaires.

De là, j’ai déterminer 3 fausses croyances sur l’alimentation orientée minceur.

Les voici :

Croyance no 1 : ne pas sauter un repas

alimentation-minceur-eveillee-celine racine

Source : TuttiNutri

Dans tous les régimes qui se disent ne pas être un régime mais une façon de s’alimenter juste, on vous dira qu’il est capital de ne pas sauter un repas avec la conséquence, si vous le faites, que votre corps va se sentir en restriction et qu’il va se mettre à stocker ce que vous allez manger ensuite. Or il se trouve que dans notre société sédentaire, nous n’avons pas besoin de manger aussi souvent que cela.

Le système digestif met entre 24 et 72 heures pour éliminer tout ce que nous mettons dans notre estomac. Un estomac rempli 3 à 5 fois par jour est beaucoup trop sollicité puisqu’il n’arrête pas de travailler :

  • il fait travailler le pancréas pour libérer l’insuline qui va métaboliser le sucre dans le sang (pic de glycémie)
  • les nutriments seront séparés des fibres par l’intestin qui gérera les déchets
  • le foie sera sans cesse en train de travailler pour éliminer les toxines

Ces 3 organes vont alors oeuvrer sans cesse à trier, traiter, recycler les déchets tel un centre de tri des ordures. Imaginez ce corps qui est alimenté en ordures à ne plus savoir qu’en faire. Que va-t-il alors se passer ? il va s’encrasser en surchargeant les cellules des toxines qu’il n’aura pas su ou pas eu le temps d’évacuer.

Conséquence : des cellules surchargées deviennent malades, le métabolisme se ralentit, et le corps fatigué, n’a plus son potentiel originel d’élimination. Il va alors stocker, ne sachant plus que faire de ces déchets.
Du côté des nutriments, pour les personnes qui se nourrissent, disons sainement, ils ne pourront être exploités qu’à 15%. Tout le reste part à « la poubelle ».

Mais attention ! Lorsque je dis qu’il n’est pas nécessaire de manger 3 à 5 repas par jour donc que 2 voir 1 seul suffit, il est important ici de comprendre que le corps a tout de même besoin de son nombre de calories pour fonctionner. Le nombre de calories journalier va alors se prendre sur un voir deux repas, ou sur une tranche horaire de 8 voir 4 heures. Ainsi le corps n’aura à travailler que quelques heures.

Imaginons que vous preniez votre dernier repas la veille au soir à 20h et que le prochain est fixé à 12h00 le lendemain. Cela représente une pause sans nourriture du 16h00. Le corps va travailler environ 12 heures pour digérer une partie des aliments et il aura 8 heures pour « se reposer » avant de recevoir la prochaine cargaison. Voir ici mon article sur le jeûne intermittent

Si le corps se retrouve en restriction calorique, il va alors à se mettre à stocker. Et ça c’est pas bien pour notre ligne.

Ok, ok, vous allez me dire qu’il faut manger léger le soir et que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Or il se trouve que le processus de digestion sollicite le système nerveux parasympathique nous incite à un moment de repos, de calme et de détente. Il se trouve que le soir, après le repas, en principe, notre journée est terminée et nous aspirons à un moment de calme tout naturellement et donc propice à la digestion. Le repas du soir ayant été consistant et la nuit de tout repos, le corps a utilisé très peu d’énergie durant la nuit. Le matin, le corps peut bénéficier de l’énergie fournie par le repas du soir et tenir facilement jusqu’à la prochaine bectée du midi.

Croyance no 2 : manger équilibré

alimentation-minceur-eveillee-celine racine

Source : Full Musculation

Dans mon éducation alimentaire, il n’a été de cesse de répéter que pour être en bonne santé et ne pas prendre de poids, il fallait manger équilibré et en quantité raisonnable. Bon, pour les quantités je suis bien d’accord, mais une assiette équilibrée… bof… pas vraiment.

Une assiette équilibrée, selon mes critères aujourd’hui est une assiette qui contient une moitié de légumes, et la 2è moitié représente 1/4 protéines + 1/4 de féculents. Si ces proportions sont respectées, alors c’est encore acceptable de mon point de vue. Mais ce que j’observe généralement, c’est qu’une assiette contient bien plus de viande et de féculent que de légumes. Or cette composition, lors de la digestion va provoquer un pic de glycémie ce qui va provoquer un coup de pompe environ 1 heure après le repas. L’après-midi va être long. On est sans énergie et pour en retrouver, on va aller grignoter n’importe quoi. Conséquence : on n’arrête pas de manger, notre organisme n’arrive pas à métaboliser tout l’apport de sucre, de gras, d’additifs, etc… et va se mettre à stocker.

Alors comment faire pour éviter le coup de pompe, la fringale et rester énergique jusqu’à la fin de la journée ? On mange des protéines ou des féculents avec 50 à 70% de légumes. ça c’est la composition gagnante pour arriver à la fin de sa journée en pleine forme croyez-moi !

Si en plus on peut remplacer quelques fois dans la semaine les protéines animales par des protéines végétales (légumineuses, graines germées, avocats) c’est encore mieux car ils sont beaucoup plus digestes génère beaucoup moins de déchets dans l’organisme.

Le corps n’a pas besoin de glucides. Il sait les produire à partir de nutriments et même à partir des cellules graisseuses. C’est le principe du régime cétogène.

A la place des féculents tels que pâtes ou patates sous toutes leurs formes, préférez les céréales complètes, non raffinées comme le riz, la quinoa, le sarrasin, l’épeautre, le millet, etc… Ils contiennent moins de sucre et d’amidon et sont plus riches en fibres donc bien plus rassasiantes.

Croyance no 3 : manger light

Manger sans gras

alimentation-minceur-eveillee-celine racine

Source : Le Fasting

Etes-vous de celles qui se ruent sur les produits light en pensant qu’elles ménagent ainsi leur ligne ? Même si je n’ai jamais été réellement addict à ce genre de produit, je vous avoue que le réflexe de choisir un produit allégé en graisse ou en sucre est tout de même présent en moi. Et de me rappeler ma petite voix intérieure la pertinence de préférer ou

  • éviter le produit en passant mon chemin
  • choisir la version originale

Dans la majeure partie des cas, je passe mon chemin, puisque j’évite le plus possible les produits transformés, pour ne me concentrer que sur des produits bruts. Ainsi j’ai la certitude de ce que contient mon alimentation : je choisis les bonnes graisses, j’évite le sucre, et c’est une alimentation sans additifs, sans colorants et autres conservateurs.

Il m’arrive parfois d’acheter de la crème pour affiner des sauces lorsque je prépare un repas « traditionnel », surtout en hiver, où j’apprécie de temps à autres les plats mijotés. Et c’est surtout dans ce cas-là que j’ai tendance à choisir une crème allégée plutôt qu’entière.

Pourquoi diable éviter les produits allégés ?

Il faut savoir que le gras, le sel et le sucre sont des exhausteurs de goût. si le gras est supprimé, il est forcément remplacé par autre chose… en général par du sucre ! Les produits light ont débarqué aux USA dans les années 80. L’obésité n’a pas disparu avec. Bien au contraire.

Et vous savez quoi ? Manger gras est essentiel ! mais attention… on s’entend bien hein ? du gras sain, bio et pour les huiles de première pression à froid.

Quels gras je choisis ?

Pour ce qui est du gras végétal je choisis :

  • les oléagineux
  • l’avocat
  •  les olives

Ces graisses végétales sont riches en oméga 9. C’est ici que l’on retrouve les acides gras monoinsaturés. Ils jouent un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires. En manger tous les jours freine les caillots sanguins qui sont à l’origine des infarctus du myocarde. Ils diminuent également le mauvais cholestérol. Ces acides gras possèdent également un anti-inflammatoire puissant. Ils réduisent les risques de diabète, d’arthrite et de cancer. On les trouve dans :

  • le gras animal : celui issu des poissons comme les sardines, le saumon, la truite, le thon est intéressant car il contient des omégas 3

Personnellement, je privilégie les petits poissons sauvages qui ont une petite espérance de vie. On sait maintenant que les poissons d’élevage sont traités aux antibiotiques, que les mers sont remplies de particules de plastiques qu’ingèrent les poissons. D’où le non-sens de consommer des gros poissons âgés de plusieurs années remplis de déchets toxiques.

Dans la considération d’une alimentation saine et consciente, je tiens également compte de ces aspects. J’évite au maximum d’encrasser mon corps avec des produits de mauvaises qualités. Il est important pour moi aussi de me procurer du poisson issu d’une pêche respectueuse. Je privilégie alors le poisson local de nos lacs ou 1 fois par année (en période des fêtes) du saumon sauvage dont je connais la traçabilité.

Dans les bons gras, il y a aussi évidemment les huiles comme :

  • l’huile de pépins de raisin
  • l’huile de noix
  • l’huile de courge
  • l’huile de germe de blé

Celles-ci, riches en oméga 6. Ce sont des acides gras qui ont des vertus pro-inflammatoires. Nous en avons besoin pour toutes les petites inflammations dans notre corps pour vivre. Mais à l’excès, ce n’est pas bon non plus.

Pour plus de détails sur les différents gras, je vous invite à lire mon article « alimentation saine et consciente : mes 4 astuces pour garder la ligne »

Les sodas zéro sucre

puis il y a les boissons dites sans sucre ou zéro sucre. le zéro sucre est remplacé par l’asparthame ou de la saccharine qui sont des édulcorants.

alimentation-minceur-eveillee-celine racine

Source : DNC.NC

C’est quoi un édulcorants

« Édulcorer » signifie adoucir, ajouter un sucre ou un autre aliment ayant un pouvoir sucrant.
On les appelle sucre de synthèse, car ils sont issus de la transformation en laboratoire de différents composés chimiques. D’où leur autre nom « édulcorants artificiels ». On les désigne également sous l’appellation « édulcorants intenses » en raison de leur pouvoir sucrant très élevé.

Si ces sucres sont allégés, leur composition de synthèse ne nous rend pas moins addictif au sucre. Le cerveau reçoit la même information que celle issue du sucre. Le désintérêt supplémentaire pour ces produits est qu’ils sont de synthèse, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas naturels. Et je vous rappelle que tout ce qui n’est pas naturel, le corps ne sait pas quoi en faire. Cela générera des toxines supplémentaires qui vont aller se stocker dans notre organisme et détériorer nos cellules.

L’asparthame est un poison pour le système nerveux central. Une maladie issue d’une défaillance du système nerveux central est par exemple la sclérose en plaque.

Les produits industriels mentionnés zéro sucre sont à bannir ! ils représentent un véritable danger pour la santé. Si le zéro sucre est un danger, sous-entendu sans sucre « naturel », tous les sodas le sont aussi. Je ne suis pas en train de vous dire de consommer des sodas « normaux ». on est bien d’accord. il va de soi qu’en terme d’hydratation, l’eau reste le meilleur moyen. Si possible une eau purifiée avec un filtre. Vous pouvez ajouter à votre au du jus de citron, concombre, gingembre qui amèneront des vertus détoxifiante, anti-inflammatoire.

Les tisanes aussi sont intéressantes. drainantes elles ont le pouvoir de nettoyer l’organisme de toxines.

Vous détenez toutes les clés pour une alimentation minceur de santé. A vous d’opérer les changements qui vous semblent faisables. Testez et ajustez selon vos besoins et vos humeurs. Pensez toujours à la loi de Paretto des 80-20 qui est une bonne règle pour éviter les frustrations. 80% du temps on mange conscient, les 20% restants sont destinés au plaisir, aux petites folies et aux bons moments conviviaux partagés en famille et entre amis autour d’un bon et « festoyeux » repas.

D’ici là croquez la vie à tout instant avant qu’elle ne vous croque !

Avec tout mon Amour💚

Céline🌷

  • 8
  •  
  •  
  •  
Céline Racine
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: