Zéro déchet : 5 gestes à adopter - La santé et la minceur au naturel par Céline Racine
2

Zéro déchet : 5 gestes à adopter

Si le zéro déchet devient tendance, moi je dis tant mieux.

Grâce au zéro déchet, du moins une consommation qui tend vers moins de déchets est à mon sens devenu urgent.

Cet article vous inspire ?

Rejoignez ma communauté en inscrivant votre adresse mail ci-dessous vous recevrez chaque semaine mes conseils, mes astuces et mes expériences qui me permettent de garder ma ligne, ma vitalité et ma joie de vivre en toutes circonstances 

On nous balance de toute part des images choquantes sur les conséquences des emballages. Et si au lieu de nous apitoyer sur les dégâts que provoquent tout ce plastique, nous passions à l’action dès aujourd’hui ?

Je me souviens que toute petite j’éduquais mes parents au recyclage. Nous avions eu des leçons de prévention sur le sujet et j’avais été très sensible à cette action.

Mes parents se sont alors mis à trier les déchets. Si aujourd’hui c’est un geste quotidien tout naturel pour moi, mes enfants sont à leur tour sensibilisé au zéro déchet. Car le recyclage ne suffit plus à nous donner bonne conscience.

Le recyclage génère aussi beaucoup de dépenses énergétiques pour la production d’emballage nocif comme le pet ou l’aluminium.

C’est pour cette raison que notre devoir, aujourd’hui, n’est plus seulement de trier nos déchets, mais de les diminuer drastiquement et pourquoi pas de les éliminer complètement pour les plus motivés ?

Il me tient à coeur de partager des gestes éco responsables avec ma communauté.

Au-delà de manger sainement et avec conscience, consommer sainement et avec conscience fait également partie des gestes détox à mettre en place pour nous-même, notre corps, mais aussi pour la planète, notre Terre Mère.

Mais avant d’en arriver au zéro déchet (j’en suis bien loin moi aussi), voici quelques gestes simples à adopter sans plus tarder :

1. Eviter les produits frais emballés qui se trouvent dans des barquettes

Comme :
le jambon
le fromage
la salade toute prête
les sandwichs

Alternatives :
Pourquoi ne pas se rendre à la boucherie au détail ainsi qu’à la fromagerie pour choisir sa viande et son fromage. On emportera avec soi des contenants en verre lavables et réutilisables que le spécialiste remplira pour nous que ce soit au supermarché ou au marché.

Pour les salades et les sandwichs je vais évidemment vous proposer de les concocter vous-même.

Tout comme les gâteaux sucrés ou salés pour les goûters de nos chères têtes blondes (et la nôtre aussi) lisez mon article sur les en-cas sains.

Avec un peu d’organisation, de créativité et d’imagination, c’est super vite fait. Voir ici mon article sur les repas prêts en 15 minutes.

Les légumes et les fruits seront évidemment choisis sans emballage. Pour cela, rendez-vous au marché, chez le maraîcher ou directement à la ferme.

Vous avez aussi la possibilité de faire livrer vos légumes en vous abonnant à un distributeur. Vous trouverez plein d’adresses sur Internet.

Cela fait maintenant bientôt une année que je suis abonnée à mon panier de légumes hebdomadaire. J’ai clairement vu la différence au niveau des déchets. Ma poubelle se remplit nettement moins vite.

2. Rendez-vous au marché plutôt qu’au supermarché

zéro déchet-celine racine

Source : paris info.com

Pensez à emmener avec vous vos sachets et vos contenants pour les remplir de légumes, d’olives, de petits fruits, de noix, etc..

En plus c’est bien plus sympa que de se rendre au supermarché.

Faire mes courses au marché est un vrai moment de bonheur pour moi. La diversité des produits proposés, leur fraîcheur, les couleurs, sont autant de sources d’inspiration pour des recettes saines et conscientes.

Je récupères les fanes de carottes, de radis, de colrave pour en faire des pestos, des jus ou des smoothie (ou pour nourrir tout simplement mes lapins)

Puis une fois les courses faites, je m’installe à une terrasse et je sirote une limonade bien fraîche, ou un thé à la menthe. Mmmmmhhhh j’adoooooore….. C’est comme faire les courses en vacances…

Prendre le temps, du plaisir et se détendre en faisant ces courses au marché. Rien à voir avec les courses au supermarché vous ne trouvez pas ?

Bon… revenons-en à nos déchets…

3. Eviter les bouteilles en PET

Même si elles sont recyclables, cela génère beaucoup d’énergie pour les transformer. De plus leur composition est toxique et contamine ce qu’elles contiennent. A travers l’eau en bouteille et tout autre liquide stocké dans les bouteilles en PET que nous buvons, notre corps doit composer avec des toxines qui encrassent notre organisme.

Si je n’achète jamais de bouteilles en PET pour la maison, j’avoue en acheter pour les pique-nique et lorsque je suis en déplacement si je ne pense pas à emporter une bouteille avec moi. C’est vrai que cela ne fait pas encore partie de mes réflexes, mais comme je pratique le jeûne sec, je peux me passer d’eau plusieurs heures sans problème.

Pour les pique-niques, il y a évidemment les thermos que l’on peut remplir pour garder aussi bien la chaleur que la fraîcheur de la boisson.

Mais c’est vrai qu’à 6 personnes, ça en fait des thermos à préparer et à emporter.

Alternative :
L’eau du robinet
Thé froid maison
Eaux aromatisées maison
Sirop maison

4. Supprimer cellophane, sachet en plastique

Dans ma cuisine, j’ai supprimé le cellophane, l’aluminium et les petits sachets en plastique.

Désormais, le goûter de mes enfants se retrouvent dans des boîtes réutilisables. Même si je préfère celles en verre, j’en ai acheté en plastique pour eux. L’inconvénient du verre c’est que c’est fragile et lourd.

Des contenants en plastique dépourvus de bisphénol sont aussi commercialisés.

Pour les restes de mes repas, je les conserves dans des boîtes en verre que je peux refermer avec un couvercle hermétique. Je les utilise aussi pour le congélateur.

zéro déchet-celine racine

Source : marie-claire.fr

J’ai également fait confectionner ce qu’on appelle des « charlotte ». Au lieu de recouvrir un bol qui contient un petit reste avec du cellophane, je le recouvre de cette charlotte faite à partir d’un tissu ciré que je peux laver.

Et bien sûr j’ai tout un stock de bocaux de toutes les grandeurs et de toutes les formes que j’utilise pour mes courses en vrac, pour des conserves, etc…

5. utiliser du savon solide

Hé oui, le zéro déchet ça passe aussi par la salle de bain.

Avez-vous remarqué la quantité de produits que l’on utilise pour notre hygiène corporelle et la quantité de contenants en plastique en tout genre que cela représente ?

La produit de douche, le shampooing, le démêlant, le lait pour le corps, le déodorant, le spray, le gel et la mousse pour les cheveux, le dentifrice, la brosse à dents, la crème pour les mains, la crème pour les pieds

Sans parler des cotons démaquillants, des cotons tiges, du papier de toilette, des serviette hygiéniques, des lingettes humides pour les fesses de bébé et pour celles des adultes.

Personnellement j’ai réduit au minimum mes produits d’hygiène corporelle.

J’ai remplacé le produit de douche et le shampooing liquides par des savons solides que j’achète au vrac ou dans les savonneries artisanales.

Source : miaucarre.com

Mon démaquillant, ma crème de jour et mon lait hydratant corporel ont été remplacés par un seul et unique produit : l’huile de caméline qui est très riche en vitamine E donc idéale pour la peau.

Les cotons tiges ont été définitivement supprimés. Mais je n’ai pas encore trouvé de réelles alternatives pour effacer les précisément les traces de mascara laissées par ma main parfois maladroite sur ma paupière…

Quant aux cotons démaquillants, je les ai remplacés par des lingettes lavables et réutilisables qu’une couturière du village voisin confectionne.

Mon déodorant est fabriqué artisanalement à base de bicarbonate de soude, d’huile de coco et de quelques huiles essentielles

J’ai également du dentifrice fait à base de charbon et de graisse de coco que j’utilise occasionnellement. J’utilise plus régulièrement du dentifrice en poudre que je me procure dans les magasins en vrac et qui est vendu en mini bocal que l’on peut réutiliser.

Pour ce qui est des menstruations, j’avoue ne jamais avoir testé la cup, les serviettes hygiéniques lavables et réutilisables ni les culottes menstruelles. Je ne suis de loin pas contre… au contraire… mais il y a certaines habitudes plus difficiles à changer que d’autres… vous en conviendrez…

Par contre, ma fille, de son propre gré (et je l’y encourage vivement) souhaite utiliser ce genre de matériel pour ces aspects de la féminité. Elle est très ouverte et trouve ça tout à fait normal comme la plupart de ses amies.

C’est ainsi qu’elle conçoit consommer les produits nécessaires à son hygiène intime et ceci tout naturellement. Comme il a été tout naturel pour moi de trier les déchets au début des années 80, alors que mes parents n’avaient aucune idée sur le sujet.

Et vous ? Avez-vous déjà mis en place une stratégie zéro déchet ? Ou du moins une consommation qui génère moins de déchets ? Si oui quelle est-elle ? Si non qu’êtes-vous prête à changer ?

Je vous invite à procéder par des petits changements ceci afin que ce soit une réussite. De trop gros changements en même temps ont peu de chance d’aboutir à un résultat car on est vite découragé par l’ampleur de la tâche. Choisissez un petit changement, une nouvelle habitude de consommation par semaine pour être sûre de tenir sur la durée.

Prête à vous engager pour la détox de la Planète ?

J’attends avec impatience vos commentaires, vos remarques et vos questions. Je serais ravie de vous lire et d’y répondre. Pensez à retourner sur le blog pour les découvrir.

Céline

  •  
  •  
  •  
  •  
Céline Racine
 

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments
Agnès - 4 septembre 2019

Merci Céline pour cet article complet, pratique et pas moralisateur (comme souvent on en lit). Je vais essayer certaines de tes idées!

Reply
    Céline Racine - 4 septembre 2019

    Merci Agnès! Ravie que tu trouves cet article pas moralisateur. Je suis ici pour inspirer et partager mes prises de conscience. Et non dire qu’il faut faire comme ceci ou comme cela. C’est ma part d’activiste selon le conseil de Pierre Rabhi : à chacun de faire sa part pour un monde meilleur 😊

    Reply

Leave a Reply: