L’hydrothérapie : une thérapie qui vaut le détour
Source : Passeport santé

L’hydrothérapie : une thérapie qui vaut le détour

L’hydrothérapie : une thérapie qui vaut le détour

La semaine dernière je vous ai livré mes 7 recettes pour un intestin en pleine santé. L’une d’elle est le lavement intestinal et/ou l’hydrothérapie du côlon.

J’ai décidé de vous en dire un peu plus aujourd’hui sur cette thérapie que je ne connais pas très bien mais qui a éveillé ma curiosité. Je l’ai pratiquée pour la première fois l’année dernière lors de l’un de mes jeûnes. Je vous avoue que l’expérience n’a pas été des plus agréables mais en me replongeant dans ce thème, je suis intimement convaincue que c’est une thérapie qui en vaut réellement le détour.

Cet article vous inspire ?

Rejoignez ma communauté en inscrivant votre adresse mail ci-dessous vous recevrez chaque semaine mes conseils, mes astuces et mes expériences qui me permettent de garder ma ligne, ma vitalité et ma joie de vivre en toutes circonstances 

Un peu d’histoire

En faisant mes recherches, je découvre que cette pratique n’est de loin pas nouvelle. J’ai eu envie de vous la transmettre car je la trouve intéressante.

Finalement rien de nouveau : nos ancêtres et les médecines dites « alternatives » aujourd’hui avaient déjà compris ses bienfaits. L’église est passée par là et a mis de « l’ordre » dans tout ça. Voici un petit résumé des informations que j’ai pu glâner ça et là :

La première description d’un lavement intestinal a été retrouvée sur un papyrus d’Egypte ancienne. Il semblerait que les égyptiens se soient inspirés des colibris, lesquels avec leur long bec, s’introduisaient de l’eau dans l’anus pour se vider du sable qui entrait dans leur organisme via leur nourriture et leur bain dans le Nil.

On a également retrouvé des traces de cette pratique dans le monde gréco-romain mais aussi en Chine, en Inde et dans l’Amérique précolombienne.

Dans l’ayurveda, médecine traditionnelle indienne âgée de plusieurs millénaires, il était d’usage de faire entrer une huile tiède censé lubrifier et nourrir le côlon, favorisant son travail d’évacuation.

Les Mayas eux, utilisaient une préparation à base de vin fermenté pour atteindre des états de conscience modifiés. (A chacun son truc)

J’ai lu aussi qu’à partir du Moyen Âge, le lavement est devenu très populaire en France. Au XVIIè siècle, il était de bon ton de se faire purger au moins une fois par jour pour évacuer « les humeurs ».

Au XVIIIè siècle, en Grande-Bretagne, les médecins n’hésitaient pas à injecter par voie rectale de la vapeur de tabac aux victimes du choléra. L’Eglise commence à s’indigner. L’invention de la seringue hypodermique puis intraveineuse à la fin du XIXe siècle révolutionne les pratiques médicales et relègue la voie anale au domaine du sale.

Et voilà pourquoi cette technique a peu à peu disparu de nos us et coutumes. Mais elle revient en force, notamment en Suisse, pour le plus grand bonheur de notre bon vieux côlon.

Revenons-en au côlon et essayons de comprendre à quoi il sert.

Le côlon, c’est quoi exactement ?

Le côlon est notre gros intestin. Il mesure près de 1,5 mètre de long et entre 3 et 8 cm de diamètre.

hydrothérapie-eveillee-celine racine-côlon-intestin-lavement-irrigation colonique-
Source : Wikipédia

Sa muqueuse est très fine et délicate. Il héberge 100’000 milliards de bactéries amies. Ces bactéries sont 10 fois plus nombreuses que toutes les cellules du corps. Elles constituent notre flore intestinale qui nous protège, transforme des substances vitales et fabrique des vitamines que l’on ne trouve pas dans la nourriture.

Les fonctions du côlon sont notamment :

👉🏻 d’évacuer les déchets

👉🏻 de produire l’hormone de la bonne humeur : la sérotonine

Un côlon en bonne santé évacue les déchets 3 fois par jour. S’il ne peut pas le faire, il s’encombre, s’alourdit, se déforme et finit par nous empoisonner de ses toxines qu’il n’arrive pas à évacuer à mesure que l’on mange.

Il devient alors trop long et trop large. Cela altère encore plus notre santé. Mais il faut bien faire de la place pour contenir tous ces déchets qui n’avancent pas !

Des selles stagnantes se putréfient et libèrent des toxines qui finissent par passer la muqueuse très fine de l’intestin. Ses toxines se retrouvent alors dans les cellules, les encrassent et c’est ce qui nous rend malade. On s’auto intoxique de l’intérieur.

En dehors du fait de ne pas pouvoir assez évacuer, les hémorroïdes, les diverticules, la maladie de Crohn, la constipation ou la diarrhée, des selles collantes, acides, décolorées, salissantes ou dures sont autant de signes de mauvaise santé du colon.

Je ne sais pas vous, mais en comprenant le rôle du côlon je mesure toute l’importance de ce que signifie avoir un côlon en bonne santé. Et c’est la raison pour laquelle, comme je vous le disais plus haut, l’hydrothérapie vaut vraiment le détour.

Voyons maintenant en quoi consiste exactement l’hydrothérapie.

Qu’est-ce que l’hydrothérapie

L’hydrothérapie ou irrigation du côlon est une technique de nettoyage du côlon, appelé aussi le gros intestin, qui consiste à purifier l’organisme avec de l’eau. Parfois sont ajoutés des plantes ou des probiotiques.

L’hydrothérapie ou irrigation du côlon est orchestrée par un spécialiste. Souvent ce sont des infirmières reconverties qui se lancent dans cette entreprise qui nécessite beaucoup d’empathie, de douceur et de mise en confiance.

Pendant le traitement, le patient, est couvert d’un drap. Il est allongé sur une table.

Le ou la spécialiste se sert d’un appareil muni d’un tuyau qui est introduit dans le rectum. C’est par ce tuyau que l’eau va passer pour s’introduire dans notre côlon.

Cette étape, je vous le dis, est assez inconfortable. On se sent ballonné. On a des colliques. C’est très loin d’être agréable.

Une fois la quantité suffisante d’eau introduite jusque dans le gros intestin, le ou la thérapeute, va, par massage, activer le bain nettoyant que contient notre organe. Ce bain interne accompagné du massage va favoriser la fragmentation et le décollage des résidus fécaux incrusté dans la muqueuse parfois depuis des années. Incroyable non ?

hydrothérapie-eveillee-celine racine-côlon-intestin-lavement-irragation colonique-lavement
Source : clinique lémanique

C’est-à-dire que lorsque le bain et le massage commence à agir sur le décollage des matières, la thérapeute va extraire l’eau introduite en nous. Et dans le tuyau transparent par lequel le liquide se vide, on aperçoit effectivement des morceaux de matières s’en aller. A travers ces morceaux de matière, la thérapeute est capable d’en faire une lecture selon leur couleur, leur forme, leur semblant de texture.

L’opération est répétée plusieurs fois sur une durée d’environ une heure.

Pour moi pour qui c’était la première expérience, j’ai eu un peu de mal à me lâcher, à lâcher prise. Il faut dire que depuis ma plus tendre enfance, comme tout être humain, on m’a appris à faire travailler mes sphincters devant tout public. Ce fut donc un exercice difficile de me détendre à ce niveau là. La thérapeute qui m’accompagnait dans ce cheminement a été très encourageante et bienveillante. Je me sentais en confiance mais je n’ai pas réussi à l’être suffisamment pour me lâcher complètement. Aaaaahhhhh, mental, mental quand tu nous tiens….

L’expérience faite déjà une fois, probablement que les suivantes seront plus « libératrices ». Oui, je vais retenter l’expérience. En me replongeant dans ce thème, cela m’encourage, prochainement, à offrir à mon gros intestin toute l’attention qu’il mérite.

Pour faire un bon nettoyage il faudrait répéter l’opération sur plusieurs séances sur une courte période puis, à moins d’un problème chronique, on refait 1 ou 2 hydrothérapies par année.

L’hydrothérapie, ça sert à quoi ?

Vous l’aurez compris, l’hydrothérapie permet un nettoyage en profondeur de notre côlon.

Un  côlon obstrué avec les déchets qui se collent à la parois intestinale, peut causer:

💥 des maux de têtes

💥 de faibles niveaux d’énergie

💥 des vomissements

💥 la prise de poids

💥 les allergies de la peau

💥 la constipation

💥 les douleurs articulaires

💥 l’indigestion

💥 la fatigue

💥 la diarrhée

💥 des ballonnements, etc.

Il peut également conduire à diverses maladies comme les problèmes cardiaques, l’asthme, les pierres de la vésicule biliaire, les maladies des reins et du foie.

Elle agit en terme de prévention sur notre santé en stimulant notre système immunitaire puisque cette pratique désintoxique notre organisme.

En cas de constipation ou de diarrhée par exemple, l’hydrothérapie est un très bon outil aussi pour offrir au corps la possibilité de retrouver tout son pouvoir et toutes ses fonctions naturelles comme notamment :

🌸 réapprendre à se libérer de manière autonome de tout ce qui l’encombre sans aide externe, de manière régulière, formée, sans odeur et de la bonne couleur

🌸 de retrouver son tonus et son rythme

🌸 de réussir par lui-même à donner les impulsions qui déclenchent l’évacuation à chaque fois que l’on mange

hydrothérapie-eveillee-celine racine-côlon-intestin-irrigation colonique-lavement
Source : Bhâvana

Et les bénéfices dans tout ça ?

Les bénéfices ressentis après une hydrothérapie sont :

✅un gain de vitalité

✅une diminution du stress

✅un mental clair

✅une peau plus saine

✅un sentiment global de légèreté

✅une perte de poids

Les contre-indications

Il est évident que le ou la thérapeute que vous aurez contacté pour une telle pratique saura vous dire si elle représente le moindre danger pour vous. Il ou elle vous posera plusieurs questions lors de votre première prise de contact. J’ai toutefois trouvé les contre-indications suivantes :

❎ maladies inflammatoires

❎ troubles cardiaques

❎ hémorroïdes

❎ chirurgie récente

❎ grossesse

❎ colite

❎ diverticulite

❎ maladie de Crohn

❎ cancer

Toutefois si vous souffrez de l’une de ces pathologies renseignez-vous plus précisément auprès de votre médecin traitant ou d’un spécialiste en hydrothérapie qui sera à même de vous conseiller précisément.

hydrothérapie-eveillee-celine racine-côlon-intestin-lavement-irrigation colonique
Source : the healfitter

Ma conclusion

En terme de prévention il n’y a évidemment rien de mieux qu’une alimentation saine. Selon moi une alimentation saine c’est des aliments :

🥕 bios et locaux

🥕 très limités en sucres raffinés, en gluten et en lactose

🥕 principalement végétaux

Toutefois, j’aime bien l’idée de faire le vide en soi au niveau physique aussi.

On parle beaucoup de faire le vide en soi, de libérer son mental, de libérer son esprit. On pratique la méditation, la relaxation, le yoga pour faire le vide. Mais on oublie que notre corps physique est le véhicule de l’âme. Ce corps qui nous a été donné mérite toute notre attention. Si on la lui donne du point de vue extérieur, on oublie trop souvent sa partie intérieur.

Si on prend l’exemple d’une voiture, on lui fait faire un service une fois par année. Le service consiste notamment à une purge, à resserrer des boulons. On ouvre le capot pour aller faire les petits réajustements nécessaires à la longévité de la machine. Pourquoi en serait-il différent pour notre corps ?

Et vous que faites-vous pour l’intérieur de votre corps ? De quelle manière prenez-vous soin de lui ?

Comme d’habitude j’adore vous lire. N’hésitez pas à partager vos expériences, à mettre un commentaire sur cet article, à amener des éléments nouveaux sur le sujet. Je serai ravie de vous répondre.

Avec tout mon Amour💚

Céline🌷

  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire